News - Public

QUIZZ - RÉPONSE - un bûcher funéraire

deetail_bf_bucher_funeeraire_source
Il s'agissait d'un détail d'un bûcher funéraire, il fallait repérer le corps dans les flammes.

Le bûcher funéraire est un amas de bois sur lequel étaient mis les cadavres pour le rituel de crémation.
Le défunt était accompagné d’offrandes, mets et boissons, et d’objets de la vie quotidienne.

Après le bûcher, les restes osseux peuvent êtres rassemblés pour être inhumés, dans des urnes ou à même le sol, accompagnés de nouvelles offrandes et d’objets divers.

La richesse de l’ensemble dépend du statut social du défunt, pouvant aller jusqu’à des tombes monumentales surmontées d’un tertre ou d’un mausolée.

Selon les époques et les régions, les pratiques funéraires ont alterné inhumation et incinération, sans que l’une ou l’autre ne semble totalement supplanter l’autre.
Après un âge du Bronze où l’incinération se généralise, l’âge du fer marque d’abord un retour à l’inhumation à partir du VIe siècle, pour un retour à l’incinération vers le IIe siècle.
L’incinération restera majoritaire pendant le début de la période gallo-romaine, et l’inhumation redeviendra ‘à la mode’ à partir du milieu du IIe siècle de notre ère
deetail_bf_bucher_funeeraire_1deetail_bf_bucher_funeeraire_2Crédit photos : Gergovie les Arverniales. Reconstitution, par la troupe des Ambiani, des funérailles d'un chef lors de l'édition 2005 des Arverniales.

pour aller plus loin :
Inrap : fouille d’un bucher, proposition de reconstitution et détails sur les pratiques

pour ce texte, nous nous sommes inspirés d’articles de l’INRAP (par exemple, ici et ) et de archeologie.culture.fr